Donation

Connexion


Les États-Unis et Israël adoptent un « plan secret » pour contrer l’Iran

iran-war-us-bases1-51569be2f502675b432b5b8ae7e79295

Les États-Unis et Israël adoptent un « plan secret » pour contrer l’Iran 


Un mois après que nous ayons annoncé qu’Israël prendrait la mesure sans précédent de partager des renseignements avec l’Arabie Saoudite alors que les deux pays intensifiaient leurs efforts pour freiner ce qu’ils perçoivent comme une « expansion iranienne » dans la région, Channel 10 a rapporté jeudi qu’Israël a également pivoté vers les États-Unis et a adopté un plan similaire pour contrer l’activité iranienne au Moyen-Orient. Comme le précise Axios, des responsables américains et israéliens ont déclaré que les accords conjoints avaient été conclus lors d’une » réunion secrète » entre les délégations israélienne et américaine à la Maison-Blanche le 12 décembre.

S’exprimant devant Axios, un haut responsable américain a déclaré qu’après deux jours de discussions, les Etats-Unis et Israël « sont parvenus à un document commun qui incluait des accords sur la manière de contrer les actions iraniennes dans la région ».

Le responsable américain a déclaré que l’objectif du document était de traduire le discours du président Trump sur l’Iran en objectifs stratégiques conjoints américano-israéliens concernant l’Iran et de mettre en place un plan de travail conjoint.

Du côté israélien, l’équipe était dirigée par le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat et comprenait de hauts représentants de l’armée israélienne, notamment le ministère de la Défense, le ministère des Affaires étrangères et la communauté du renseignement. La délégation des États-Unis était dirigée par le conseiller en matière de sécurité nationale, HR McMaster, et comprenait de hauts représentants du Conseil national de sécurité, du Département d’État, du Département de la défense et de la communauté du renseignement.

Une action secrète et diplomatique pour bloquer la voie iranienne aux armes nucléaires – selon le responsable américain, ce groupe de travail traitera des démarches diplomatiques qui peuvent être prises dans le cadre de l’accord nucléaire iranien pour surveiller et vérifier que l’Iran ne viole pas l’accord. Il comprend également des mesures diplomatiques en dehors de l’accord nucléaire pour mettre plus de pression sur l’Iran. Le groupe de travail traitera des éventuelles mesures secrètes contre le programme nucléaire iranien.

Contrer l’activité iranienne dans la région, en particulier les efforts d’ancrage de l’Iran en Syrie et le soutien iranien au Hezbollah et à d’autres groupes terroristes. Ce groupe de travail s’occupera également de la rédaction de la politique américano-israélienne concernant les « lendemains » de la guerre civile syrienne.

Contrer le développement des missiles balistiques iraniens et le «projet de précision» iranien visant à fabriquer des missiles guidés de précision en Syrie et au Liban pour le Hezbollah qui seront utilisés contre Israël dans une guerre future.

Préparation conjointe USA-Israël pour différents scénarios d’escalade dans la région concernant l’Iran, la Syrie, le Hezbollah au Liban et le Hamas à Gaza.

Après ces réunions (pas si) «secrètes», de hauts responsables israéliens ont confirmé que les États–Unis et Israël sont parvenus à des accords stratégiques concernant l’Iran qui renforceraient la coopération dans la lutte contre les défis régionaux. Le responsable israélien a ajouté que « [Les] Etats-Unis et Israël surveillent de très près les différents développements dans la région et en particulier ceux qui sont connectés à l’Iran. Nous sommes arrivés à une entente en ce qui concerne la stratégie et la politique nécessaire pour contrer l’Iran. Notre accord concerne la stratégie globale mais aussi des objectifs concrets, des moyens d’action et les moyens qui doivent être utilisés pour atteindre ces objectifs. «

Pendant ce temps, apparemment indifférent à l’axe saoudo-israélo-américain formé pour contenir son pays, le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré mercredi que le président américain Donald Trump échouerait dans le durcissement de sa position envers l’Iran, affirmant que Téhéran était plus fort qu’au temps de Ronald Reagan.

« Reagan était plus puissant et plus intelligent que Trump, et il était meilleur acteur quand il lançait des menaces, et il avait également agi contre nous et avaient abattu notre avion », a déclaré Khamenei dans un discours diffusé à la télévision d’Etat.

Pour l’instant, le nouveau raidissement de Trump vis-à-vis de l’Iran est resté sans réponse. Le problème est que si l’Iran continue à oser tenir tête aux Etats-Unis, et ses nouveaux alliés régionaux, Israël et l’Arabie Saoudite, maintenant qu’il y a un axe régional destiné à « contenir » l’Iran par tous les moyens nécessaires, cela ne prendra pas beaucoup de temps pour que les Etats-Unis, et surtout Israël, répondent en conséquence.

Mis en ligne le 29 décembre 2017

Tyler Durden

Source: http://reseauinternational.net/les-etats-unis-et-israel-adoptent-un-plan-secret-pour-contrer-liran/